Derniers sujets
» Bonne Année 2019
Jeu 10 Jan - 9:00 par Michel 87

» pour les skippers en herbe ou en quête
Dim 6 Jan - 19:02 par Yema

» Pour les fanatiques du bahia et plus si affinités
Mer 19 Déc - 18:39 par Eric à alésia

» Instruments dans la descente du cockpit
Mer 19 Déc - 18:35 par Eric à alésia

» Plan du safran
Dim 9 Déc - 16:27 par Mandrake

» Polaires du Bahia
Mar 27 Nov - 18:35 par Eric à alésia

» Sens de montage des haubans sur leur cadène
Ven 23 Nov - 22:57 par Gilles de Saint Nazaire

» Site Nautikal Trek
Ven 23 Nov - 15:44 par Mandrake

» Site Petits Voiliers
Ven 23 Nov - 15:37 par Mandrake


Cadène Gennaker

Aller en bas

Cadène Gennaker

Message par Yema le Ven 21 Sep - 0:44

le gennaker offre un double avantage :
- il s'agit du spinnaker du paresseux ;
- il permet de déhaler le canot à une allure très acceptable lorsqu'il y a peu de vent, au point de rendre inutile l'usage du moteur.
En revanche, il ne peut être valablement utilisé qu'entre 50 et 150° du vent, tout en devenant capricieux au-delà de 120°.
Malheureusement, il faut lui consacrer un budget, à savoir la voile elle-même et l'emmagasineur , lequel offre toutefois l'immense avantage de pouvoir le hisser comme une drisse simple et surtout de pouvoir le rentrer en quelques minutes, grâce au bout va-et-vient.
Au surplus, il faut encore l'amurer devant l'étai et si possible loin devant pour pouvoir bénéficier d'une voile plus grande, ce qui peut alors impliquer la mise en place d'un bout-dehors, lequel devient compliqué pour de multiples raisons.
J'ai donc opté pour une solution intermédiaire et qui m'apparaît raisonnablement efficace.
J'ai en effet fait souder sur le balcon avant un rond d'inox, incorporant une plaque en inox, supportant elle-même un cadène pliable Wichard complétée en sous-face par un œil en inox, relié par une estrope et un ridoir à un piton à œil fixé sur l'avant de la poupe : voir photographies ci-dessous



voilà le résultat :




Au passage, pour ceux que cela peut intéresser, vous relèverez que j'ai fait modifier la ferrure d'étrave par l'installation d'un davier avec bloqueur outre deux chaumards en rond d'inox soudé, certes pas très esthétiques, mais néanmoins très efficaces, avec, en arrière-plan, visibles sur l'une des photos avec le gennaker en place, deux taquets alu Plastimo, pour frapper le corps-mort au mouillage.
Enfin, l'étai sur lequel est installé l'enrouleur est lui-même frappé, conformément à des conseils antérieurement délivrés sur voile magazine, sur une chape à cardan :

Ce montage permet ainsi à l'étai d'avoir un double mouvement d'amortissement, évitant ainsi la trop grande torsion de l'étai en sortie de mat.
J'ai adopté ce système depuis plus de 20 ans et en suis parfaitement satisfait.
À vous de voir, si vous souhaitez vous laisser séduire.
Yema. Voile 3
avatar
Yema

Messages : 40
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : 33950

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum