Derniers sujets
» Instruments dans la descente du cockpit
Hier à 16:39 par Mandrake

» Plan du safran
Hier à 16:27 par Mandrake

» Pour les fanatiques du bahia et plus si affinités
Jeu 6 Déc - 11:54 par yves

» Polaires du Bahia
Mar 27 Nov - 18:35 par Eric à alésia

» Sens de montage des haubans sur leur cadène
Ven 23 Nov - 22:57 par Gilles de Saint Nazaire

» Site Nautikal Trek
Ven 23 Nov - 15:44 par Mandrake

» Site Petits Voiliers
Ven 23 Nov - 15:37 par Mandrake

» Équipier en Bretagne
Jeu 22 Nov - 23:08 par Yema

» Marin en bretagne
Mar 20 Nov - 12:49 par Stephane-Vabag


Gros problème de dérive

Aller en bas

Gros problème de dérive

Message par Eric à alésia le Dim 16 Sep - 20:55

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.

Eric à Alésia 4 juin 2017

En commençant la préparation du canot j'ai découvert que sur les 8 vis fixant les plaques de l'axe d'articulation de la dérive, il n'en restait que trois desserrées les autres étant cassées à raz du polyester!
Sur le forum HEO je demande aussi de l'aide avec des photos. Si vous avez de bonnes idées, merci aussi
Eric

http://www.hisse-et-oh.com/forums/forums-techniques/messages/2153751-appel-a-l-aide-pour-renovation-de-l-axe-de-derive-sur-un-bahia


Milo 5 juin 2017

Bonjour Eric, je te déconseille fortement de percer le brion comme tu l'évoques sur HEO, tu va te retrouver dans le lest en grenaille et perdre toute étanchéité de la coque, voir le fil sur la rénovation du puits de mon Start6.
Je pense que le Bahia n'est pas très différent. Ma suggestion serait de réaliser 2 équerres plus longues avec des perçages plus nombreux et différemment espacés.
Éventuellement faire modifier les équerres existantes par un chaudronnier pour les allonger et augmenter le nombre de points de fixation.

Milo 5 juin 2017

Je place ici pour historique les différents échanges sur HEO:
http://www.hisse-et-oh.com/forums/forums-techniques/messages/2153751-appel-a-l-aide-pour-renovation-de-l-axe-de-derive-sur-un-bahia

outremer a écrit :

Des idées non garanties:
Pour sortir les vis cassées sans dégâts autour il faudrait disposer d'un trépan carotteur de dimension ad hoc.
Pour percer des trous aligner correctement pour laisser passer l'axe on pourrait utiliser ou réaliser un guide de perçage prenant correctement appui sur le brion mais côté puit de dérive,la verticale vraie et la distance de référence du perçage étant alors donnée depuis les face internes a priori rectilignes du puit de dérive (ce qui serait sans doute plus simple que de trouver des références sur la courbe externe) l'équivalent d'une colonne de perceuse utilisée à l'horizontale.


Eric à Alésia a écrit :

Merci pour ces premières idées.
Carotter ou creuser autour des vis cassées, pourquoi pas mais cela veut dire enlever pas mal de matière et il faudra en remettre en assurant plus que le collage puisque c'est la zone qui supporte tous les efforts...


Eric à Alésia a écrit :
Pour vous aider à me donner de bonnes idée, voici l'extrait d'un plan que je viens de trouver montrant le montage de la dérive. http://www.hisse-et-oh.com/system/assets/000/141/038/original/Montage_axe_d%C3%A9rive.png?1496613792



Eric à Alésia a écrit :
Merci Milo pour cette réponse nocturne et bienveillante.
Effectivement percer le brion ne me m'inspire pas.
La solution me tente un peu pour avoir ensuite un axe accessible mais l'étanchéité de tubes de guidage de chaque côté du puits et surtout avec la peau intérieure me parait très hasardeuse.
Je vais continuer de réfléchir à la manière de dégager les vis cassées et à l'éventuelle modification des équerres. Si elles étaient en acier je saurais faire mais en inox et en pleine campagne, c'est moins simple...
merci déjà


Pour une modif des équerres, il y a un artisan chaudronnier (Ravenet) à Montbard; il faudrait l’interroger.
Pour les perçages, un rebouchage à l'époxy semble indispensable. Peut être envisager un système de vissage différent: des inserts ou chevilles collées dans la base du brion, selon ton plan il semble y avoir assez le matière. Quelqu'un connait sans doute ce type de matériel?
****
Le perçage du brion comme pour le Start6 est une possibilité mais va présenter à terme les mêmes inconvénients que sur le Start. A la moindre infiltration la grenaille qui sert de lest la grenaille s'oxyde, gonfle et provoque des contraintes sur les flancs du puits qui viennent bloquer la dérive. On parviens à débloquer une dérive fonte et cognant dessus mais une dérive composite... Pour faire cette modif il faut tout d'abord dégarnir le brion de son lest ce qui n'est pas une mince affaire et être en capacité de réaliser un perçage perpendiculaire à l'axe du bateau. L'axe devra passer par deux tubes PCV collés à l'époxy. C'est un chantier assez chronophage qu'il vaut mieux réaliser bien avant la saison.

Gilles de SN

Bonjour,

N'ayant plus de Bahia, je regarde de temps a autre le forum.

J'ai eu ce problème sur Bleu-Cerise, la dérive avec des boulots cassés et d'autre avec le filetage HS.
La solution a été de déposer la dérive (10 kg la bête), de percer les vis cassées pour les extraire et repercer les trous au diamètre supérieur et tarauder a 6 ou 8 mm je ne me souvient plus. J'ai aussi fraisé la plaque pour que la tête des vis soient adaptées.
Bloqués et mastiqués, ça ne bouge pas. Attention pas de sikka derrière les plaques, je pense que c'est le montage souple qui casse les vis.
Pas de risque d'atteindre le lest interne, la barre qui tient les vis est suffisamment épaisse.
J'ai utilisé des vis a tête fraisé, le serrage se fait avec une clef 6 pans, c'est plus facile pour le démontage
Cette solution fonctionne toujours après 8 années de nav.

Bon courage
Gilles

Eric à Alésia 5 juin 2017

Salut Gilles et merci pour ton expérience.

Dans l'article correspondant tu parles de vis M8 et que tu as taraudé à ce diamètre.
Tu as donc taraudé la résine ou une plaque inox que tu as noyé dans la résine comme sur le schéma?
Te rappelles-tu la procédure pour remonter tout en place? c'est-à dire les taraudages de la plaque en face des trous des équerres dans la bonne position?
Et as-tu utilisé en plus de la résine (laquelle?) de la stratification pour augmenter la zone renforcée?

Maintenant que j'ai viré toute la résine de la zone (voir fil HEO) je me retrouve avec un bel évidement et je ne sais pas trop quoi mettre dedans... ni dans quel ordre...
Une idée peut-être absurde: Pourquoi ne pas noyer dans la résine des écrous (faute pour l'instant de la plaque inox quivabien et de tarauds)?
Merci encore de tes conseils.

Gilles de SN 5 juin 2017

Bonjour Eric,

J'ai taraudé directement a la place des vis après perçage a la bonne taille, je confirme que dessous c'est une barre acier (inox ou pas ? ).
Rien qu'a la dureté lors du perçage, j'ai du changer de foret pour des foret inox. Au vue des copeaux c'est pas de l'alu.
Idem pour le taraudage, une journée par trou, quart de tour par quart tour ébaucheur intermédiaire et finisseur...ca pas été simple.
Donc je n'ai rien renforcé juste bien décapé autour.
Clairement noyer des vis, ce n'est pas la solution, il faut ouvrir et préparer une barre avec les trous déjà taraudé, coller a l’époxy pas de polyester. remplir les vides a l’époxy silice ou micro sphère. et terminer par un bi-bais et tissus d'arrachage pour limiter l’épaisseur. Il faut faire solide, car pour casser les vis ca doit jouer pas mal.

Gilles

Eric à Alésia 5 juin 2017


Merci encore Gilles pour ton expérience.
Visiblement ton Bahia a été fait différemment du mien ou modifié avant que tu interviennes dessus:
Sur le mien il n'y a pas de barre intérieure, mais seulement un bloc de résine verte et très cassante dans lequel étaient vissées (peut-être avant polymérisation complète les vis à tôle.
Cette résine à bien fait son boulot puisqu'elle n'a pas lâchée les vis qui ont cassées au raz.
A cause de sa résistance, j'imaginais pouvoir y noyer de la même manière des écrous en passant à du M8 comme toi.
Bon maintenant, si tu me dis qu'il faut tout ouvrir, incorporer une barre taraudée à trouver ou faire faire et après mastic epoxy faire de la strate ...je te fais confiance mais ça devient une vraie galère faute de temps pour une saison devant commencer dans un mois...
merci bien
Eric

Renardch7 6 juin 2017

Suite à ce post j'ai regardé sous mon bahia l'état des vis . Il y a en a toujours 8 mais ils sont différents aux extrémités ( ce n'est pas la même tête)
DU coût je me demande si je ne fait pas démonter la plaque pour voir ce qu'il y a en dessous .

Milo 7 juin 2017

Moins tu touches moins tu as d'ennuis... Si le serrage parait correct et qu'il n'y a pas de jeu mieux vaut ne faire qu'une surveillance.

Renardch7 7 juin 2017

milo a écrit :
Moins tu touches moins tu as d'ennuis... Si le serrage parait correct et qu'il n'y a pas de jeu mieux vaut ne faire qu'une surveillance.


C'est ce que la petite voix dans ma tête dit . Mais si les vis sont différent c'est qu'on y a déjà travaillé et je ne sais pas comment ... Donc je ne suis pas tranquille à l'idée de perdre les plaques en navigation . De tout façon j'ai d'autres choses a faire pour le moment . On verra par la suite .

Eric à Alésia 28 juin 2017

Des nouvelles de la réparation :

Après réflexion et lecture attentive des bons conseils donnés ici et sur le forum HEO ( https://hisse-et-oh.com/forums/forums-techniques/messages/2153751-appel-a-l-aide-pour-renovation-de-l-axe-de-derive-sur-un-bahia ), j'ai achevé la réparation, du mieux que j'ai pu et j'espère pour longtemps:

Après un léger creusement supplémentaire en longueur de l'encoche pour améliorer l'accrochage, et un nettoyage méticuleux, j'ai comme conseillé par SVB revêtu d'une couche fine les surfaces concernées par un primaire "Hempel Epoxy light primaire".(https://www.svb-marine.fr/fr/hempel-primaire-epoxy-haute-performances-hempel.html) puis j'ai comblé en deux passes l'évidement avec un Mastic époxy armé fibres de verre YACHTCARE. (https://www.svb-marine.fr/fr/yachtcare-mastic-epoxy-arme-fibres-de-verre-yachtcare.html).
Ce mastic est vraiment super à travailler:
Il se spatule comme du beurre sans être gêné par des fibres longues comme avec de la choucroute et permet une finition très lisse tout en étant armé pour sa résistance et son élasticité.
Après mes deux passes dont la seconde généreuse, j'ai poncé dès le lendemain avant le durcissement total au bout de 4 jours.
Ce n'était pas simple évidemment car sous la remorque et pour cela et la suite j'ai dû descendre encore plus bas le canot en enlevant les rouleaux et ne plus être gêné par les longerons de la remorque.
J'ai ensuite comme conseillé voulu stratifier malgré la confiance que m'inspirait le comblement mais j'étais gêné par l'épaisseur très limitée utilisable à l'intérieur du puits pour ne pas risquer de bloquer la dérive et aussi par l'angle à 90° entre l'intérieur du puits et la semelle.
Bref mes couches de tissus, faisait bulle juste sur l'angle en refusant d'y adhérer.
Finalement j'ai viré la strat, re-nettoyé, poncé et appliquée une dernière mini couche de finition de mastic.
Avant durcissement j'ai pu percer facilement et sans profondeur excessive et dans ces trous de 5.8, j'ai vissé des vis de 6.3 préalablement enrobées de mastic que j'ai pu serrer vraiment fort.
Les vis, plus grosses sont montées en prise dans la résine comme à l'origine et j'espère tiendront encore 32 ans.
En tout cas ma réparation m'inspire plus confiance que l'état d'origine à l'achat du canot.
Ces vis sont maintenant également indémontables mais je n'ai pas prévu de les ôter de sitôt...
Préventivement, en remettant les rouleaux sous le canot, j'ai aussi fait en sorte qu'aucun d'eux ne soit en appui sur la zone car l'imagine que les secousses sur la route ont pu aussi la fragiliser.
Pour la stabilité du canot sur la remorque je ne m’inquiétè pas car en plus du Vé avant de la remorque j'avais installé un Vé inférieur au tout début du brion.
Bon j'ai fait du mieux que j'ai pu avec le plus de soin possible et j'espère que cela tiendra ce qui ne n’empêchera pas de surveiller à chaque occasion.
Je termine aussi mes préparatifs car dans la nuit du 8 au 9 je met le cap à l'W pour un mois de mer avec l'envie de faire de la route!

Milo 28 juin 2017


Super! Bonnes navigations !

Renardch7 28 juin 2017


Super que la réparation touche à sa fin . Tu pars où ?

Eric à Alésia 28 juin 2017


Comme chaque année, mise à l'eau au Crouesty et stationnement de la voiture et remorque dans un chantier.
Ensuite cap au NW tant que la mer le voudra !


Comité de course 07
avatar
Eric à alésia

Messages : 126
Date d'inscription : 12/09/2018
Age : 54
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros problème de dérive

Message par Yema le Mar 9 Oct - 0:17

Pour la dérive du bahia, il est particulièrement intéressant de se reporter à la rubrique développée sur ce sujet dans le blog de bleu cerise:
http://www.bleu-cerise.net/spip.php?article60
du reste, vous pouvez également tirer le plus grand profit des autres rubriques de ce même blog.
Yema. Arrow
avatar
Yema

Messages : 37
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : 33950

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum