Derniers sujets
» Instruments dans la descente du cockpit
Hier à 16:39 par Mandrake

» Plan du safran
Hier à 16:27 par Mandrake

» Pour les fanatiques du bahia et plus si affinités
Jeu 6 Déc - 11:54 par yves

» Polaires du Bahia
Mar 27 Nov - 18:35 par Eric à alésia

» Sens de montage des haubans sur leur cadène
Ven 23 Nov - 22:57 par Gilles de Saint Nazaire

» Site Nautikal Trek
Ven 23 Nov - 15:44 par Mandrake

» Site Petits Voiliers
Ven 23 Nov - 15:37 par Mandrake

» Équipier en Bretagne
Jeu 22 Nov - 23:08 par Yema

» Marin en bretagne
Mar 20 Nov - 12:49 par Stephane-Vabag


Double croc d'amure de voile d'avant

Aller en bas

Double croc d'amure de voile d'avant

Message par Eric à alésia le Dim 16 Sep - 21:06

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.

Eric à Alésia 10 oct 2009

Pour ceux qui navigueraient sans enrouleur:

Le système était courant avant la généralisation des enrouleurs mais, mon canot n'en étant pas équipé, j'ai du le réinventer.
A l'origine le croc d'amure de foc est un grand mousqueton en forme de delta manillé sur la ferrure d'étrave mais le système ne me satisfaisait pas:

- Inconvénient majeur, il impose deux mains pour s'en servir: l'une pour maintenir le mousqueton ouvert, la seconde pour engager l'amure de la voile et ... pas de troisième pour se tenir!

- Lors de certaines sorties, pas temps très instable avec des grains, et navigant sous foc 1, je suis parfois tenté de laisser à poste sur l'étai le foc 2 (ou vice versa) en laissant les mousquetons de la voile en attente endraillés entre l'amure et le premier mousqueton de la voile à poste.
Ok pour les mousquetons mais l'amure de la voile d'attente restait libre.

J'ai cherché la solution, finalement rien trouvé donc l'ai fabriqué:
J'ai réalisé ce double croc d'amure à partir de deux manilles torses (pour leur longueur) de diamètre 10 mm.
Je les ai déformées à chaud (vu le diamètre, il faut quand même forcer même si l'acier est chauffé au rouge), puis j'ai coupé l'œil taraudé et après un re-polissage, le montage est réalisé à travers la ferrure d'étrave par une vis de 10 avec un écrou freiné.
Avec cette solution mes deux problèmes sont résolus.



PS hors sujet: le moignon de la ferrure d'étrave est le reste du balcon d'origine remplacé par celui d'un Fantasia
avatar
Eric à alésia

Messages : 126
Date d'inscription : 12/09/2018
Age : 54
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum