Forum dédié aux Start 6 et Bahia
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Dérive cassée à refaire
Mise à l'eau EmptyMar 7 Juil - 15:44 par renardch7

» nouveau membre
Mise à l'eau EmptyLun 6 Juil - 19:20 par Yema

» Grand voile Start 6
Mise à l'eau EmptyJeu 2 Juil - 22:31 par Aviron de Godille

» Fonctionnement dérive start 6
Mise à l'eau EmptyVen 19 Juin - 21:50 par stefauvent

» Telecharger une image depuis l'éditeur de texte du forum:
Mise à l'eau EmptyVen 19 Juin - 12:07 par Aviron de Godille

» Veille en navigation solo
Mise à l'eau EmptyJeu 18 Juin - 18:47 par Eric à alésia

» Sac à drisses
Mise à l'eau EmptyJeu 18 Juin - 16:17 par Yema

» Où se cache ce Start 6? Autre devinette Morbihan
Mise à l'eau EmptyJeu 18 Juin - 14:23 par Mandrake

» GPS, Compas et Speedo du pauvre
Mise à l'eau EmptyJeu 4 Juin - 10:35 par Mandrake

-40%
Le deal à ne pas rater :
Vélo d’appartement FYTTER – statique et ultra-pliable
150 € 249 €
Voir le deal

Mise à l'eau

Aller en bas

Mise à l'eau Empty Mise à l'eau

Message par Eric à alésia le Mer 19 Sep - 17:44

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.

PYCH 2 mars 2008

J'ai eu un soucis auquel je ne m'attendais pas, lors de la sortie de l'eau, en decembre dernier:
A la premiere tentative, le bateau a commencé à remonter sur la remorque (remorque cassante), mais le cable a cassé à mi parcours, et tuot est reparti à l'eau, heureusement que j'avais une amarre à poste, pour le récupérer. le cable était usé, et certains torons étaient cassés, poutant il était remonté facilement à la Rochelle lorsque je suis allé en prendre livraison.

à la deuxieme tentative, après avoir remplacé le cable, ni trop gros pour pouvoir s'enrouler autour du tambour, ni trop fin, pour avoir la résistance suffisante, (quelle resistance doit-il avoir?), c'est remonté jusqu'à la moitié du timon, puis après ç'est devenu très dur, jusqu'à rupture du cable neuf, (j'avais pourtant une resistance théorique d'après le marchand de près de 1800 kg), mais là le bateau est resté en place, il n'est pas redescendu. après quelques efforts nous avons pu le renvoyer dans son élément.

j'ai fini par comprendre ce qui s'est passé, le niveau du lac étant plus haut que la première fois, le niveau du plan incliné que j'utilisais n'était pas le même que la première fois, la pente était moins prononcée, plus facile pour la voiture, mais en basculant sur l'arrière lors de la remontée sur le timon de la remorque, le talon de quille a reposé au fond. il était echoué, tout bêtement.

j'ai alors pris les mesures de la remorque, et avec la silhouette su start 6, j'ai dessiné la manoeuvre,avec 3 pente différentes 5-10-15% j'ai ainsi pu déterminer que les pentes inférieures ou égales à 10%, ne permettent pas de remonter le bateau sur la remorque, à 15% ça marche, mais je n'ai pas affiné entre 10 et 15%

lors de la troisieme tentative, après avoir réparé mon cable, et que le lac soit redescendu (la pente n'est pas régulière) , ça a marché.

Je n'ai pas mesuré la pente que nous avons au club, mais elle me parait beaucoup plus accentuée que 15%, je dirai de l'ordre de 25 %. j'ai peur que tout glisse au lac, bateau remorque et voiture, (et il y a 15 metres de fond en bout de pente....), et que la voiture ne soit pas capable de remonter l'ensemble sur une telle pente. c'est fait pour des dériveurs, legers.

Avez vous fait ce genre d'expérience?

Quelle charge doit pouvoir encaisser le cable lors de la remontée?

j'ai vu que sur certains treuils la cable était remplacé par une sangle, quels en sont les avantages ou incoonvénients?

quelqu'un connait-il le bon compromis de pente, en tenant compte de l'embrayage de la voiture, pour remonter le tout. (je ne pense pas avoir trop de problème en mettant les roues de la remorque dans l'eau douce)
quelle est la pente des cales de mise à l'eau dans les ports aménagés?

Je n'avais pas conscience de ce problème de pente faible avant cette aventure. je craignais déja que tout soit entrainé au fond, ou de "bouziller" mon embrayage, aussi n'ais-je pas essayé sur la cale du club.

PYCH

Eric à Alésia 2 mai 2008

Ta mésaventure m'a fait sourire, non pas par moquerie mais parce qu'elle me rappelle ma première mise à l'eau bien galère!

C'était au Crouesty la toute première mise à l'eau de mon beau canot.
A l'avance comme toi j'avais fais les ptits dessins de la remorque et de la coque et j'essaiyais des pentes de cales différentes.
Par prudence, dans les longerons de la remorque, j'avais même bricolé une ralonge télescopique équipée a son extrémité d'un galet de quille.
Bref j'avais je croyais pensé à tout...
Mon choix du Bahia était aussi dicté par l'autonomie de mise à l'eau qu'il me donnerait, et les économies de grutages futurs.

Bref après 11h de route de nuit et juste le temps d'un ptit café sous le soleil qui se lève par cette belle journée de juillet au Crouesty, on passe aux choses sérieuses:
Je prépare tout pr le mieux, observe encore une fois la cale (bien large, bien belle mais avec deux pentes différente selon la marée) puis recule et arrête la remorque les pneus juste dans l'eau (marée descendante, il n'y a pas de risque).
Le bateau est fin prêt avec pare battage, amarres.
J'enlève la plaque d'imatriculation les dernières sangles, dévérouille la remorque cassante (AREA) et doucement laisse dérouler la manivelle du treuil...
Et là, rien! on pousse un peu, on secoue, rien!
Enfin si il commence à bouger et recule d'un mètre puis s'arrête
Il semble avoir du mal a passer sur les dernier rouleaux latéraux probablement réglés trop hauts.
Je tente de le remonter à sa place première mais il part de travers et tire très fort sur les câble de 20 ans aussi...

C'est le gros bordel!
Le bateau est coincé un peu en travers, ne veut ni monter ni descendre et en plus l'eau a encore baissée et la fatigue de la nuit de conduite tout d'un coup m'envahit...
Je remonte dans le voiture et recule encore, tant pis j'immerge les moyeus de la remorque, , les roues entières, toute la remorque! et je m'arrête un peu limite quand le pot d'échappement de la voiture est bien près de l'eau!
Et là, toujours rien!!! BORDEL!!!!

Je remonte la voiture et la remorque avec toujours le bateau dessus de 2m, j'attache un bout, à la voiture d'un côté, à la remorque de l'autre, je dételle et laisse partir tout à la baille!!
Enfin le bateau flotte, ouf!
Je récupère ensuite la remorque facilement et rince celle-ci du mieux possible avec un jet avant de la laisser dans le chantier qui me sevira de parking pr la saison.

A la fin de la saison pr ne plus galérer je fais grutter le bateau (96
euros )

L'hivers suivant j'osculte de près les moyeux de la remorque et découvre que les roulements sont tout rouillés, les joints à lèvres morts et que de la gadoue a remplacée la graisse. Je suppose que cet état n'est pas très nouveau mais le bain de juillet n'a rien du aranger.

Moralité et décision suite à cette histoire:

L'autonomie supposée de la mise à l'eau sur cale est bien théorique avec un bateau aussi lourd car trop peu de cales offrent une largeur, et une pente suffisante en plus d'un roulement correct.

D'autre part étant distant de l'océan de 700 km ma remorque doit être un vrai véhicule routier avec le maximuim de fiabilité et je ne peux pas me permettre de la noyer ainsi avant de reprendre la route. Si j'habitais plus près cela serait différent.

Pour ces deux raisons, la mise à l'eau sera pour moi exclusivement par gruttage, sans flipper , sans rien abîmer et en 5 mn. Reste juste à prévoir cela ds le budjet vacance et j'ai alors remplacé les rouleaux latéraux de la remorque par des patins larges qui améliorent la tenue sur route en limitant la pression de contact.


Milo 5 mai 2008

Eric: d'après les photos que tu as posté il manque quelques rouleaux sur ta remorque pour que la mise à l'eau puisse se faire correctement. Si tu souhaitais renouveler l'expérience, je te conseillerais de placer1 rouleau tous les 50 cm.

Pych: la sangle à la place du câble est idéale si le treuil l'accepte (diamètre)
pas de "gendarmes" donc peu de risque de se blesser. Pas de rupture franche comme un câble donc peu de risque de se faire fouetter, pas d'oxydation et une charge max importante.
Le câble que j'utilisais autrefois était de 6 mm de diamètre.

Pour remonter une pente très importante il existe une méthode que j'ai vu pratiquer: charger le bateau avec remorque attelée sur la voiture, freins serrés et roues de la remorque et de la voiture calées.
Une fois le bateau positionné sur la remorque descendre la roue jockey, dételer et remonter la voiture en haut de cale si possible sur le plat. Attacher sur la remorque une sangle de remorquage l'autre bout étant fixé sur la boule d'attelage.
Je n'ai jamais pratiqué ayant un 4X4 pour tracter.

Eric à Alésia 5 mai 2008

Effectivement, comme je m'en doutais il doit manquer des rouleaux sur ma remorque pr favoriser la mise à l'eau mais sur ce coup là je déclare forfait.
Mon utilisation étant pour l'instant limité à une fois par an (mais une longue fois de tout l'été en croisière) je réfère le gruttage pr ne plus prendre de risque.
Pr des mises à l'eau plus fréquentes le coût serait naturellement excessif.

PYCH 12 nov 2009

Que c'est agréable d'avoir le lac pour soi tout seul, coucher de soleil de novembre, entre les montagnes, profusion de cols vert, cormorants (si loin de la mer...), vols de cygnes au raz de l'eau je ne connais pas toutes les espèces, ombre portée du grément sur les arbres de la rive, bref, le pied....
par contre, la température de l'eau a bien baissé, (de l'ordre de 12 °), et j'aimerai bienavoir une solution pour éviter de me mouiller les pieds (la derniere fois c'était quasiment jusqu'à la taille) lors de la prochaine sortie de l'eau; je suis un peu frileux...
Si vous avez une idée.... je suis preneur

Milo 12 nov 2009

je ne me met pas à l'eau pour remonter le bateau sur remorque. J'utilise un bout pour le tirer jusqu'au premier rouleau et je me place en bout de remorque pour passer le crochet du treuil sur l'anneau de remontée (j'ai maxi de l'eau au niveau des genoux lorsque la remorque est cassée)
une fois que l'étrave est posée sur le premier rouleau, un équipier qui se tient à contre courant maintient le bateau droit avec une garde frappée à l'arrière.

Eric à alésia
Eric à alésia

Messages : 192
Date d'inscription : 12/09/2018
Age : 55
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum