Derniers sujets
» réserver le surpattage du GSE aux autres skippers
Jeu 14 Mar - 19:27 par Yema

» le surpattage ne doit plus être de notre âge
Jeu 14 Mar - 19:22 par Yema

» centrale Navman multi 100 sonde profondeur HS
Mar 12 Mar - 21:13 par Yema

» Article sur la comparaison Start 6 avec d'autres bateaux de sa catégorie
Sam 9 Mar - 13:11 par Yema

» Essai du BAHIA à VENISE
Ven 8 Mar - 15:38 par Yema

» Article Neptune Nautisme
Ven 8 Mar - 14:03 par Yema

» 4 6m au banc d'essai
Lun 4 Mar - 19:34 par Yema

» Locmiquelic en Bahia
Lun 4 Fév - 22:31 par Gilles de Saint Nazaire

» Plan du safran
Mer 30 Jan - 20:12 par Yema


[Message récupéré] Matage en solo

Aller en bas

[Message récupéré] Matage en solo

Message par Mandrake le Jeu 11 Oct - 19:34

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.


milo 27 Juil 2016


Une petite série de photo sur une technique de matage en solo, sans jumelles.
Le mat repose sur un support en bois, le bateau est orienté bout au vent

celui ci prend la place du safran

l'articulation du mât est mise en place

Utilisation des drisses de foc et de génois frappées au embases de chandelier pour haubaner le mât + mise en place des haubans (les ridoirs sont largement desserrés)


Les drisses sont au taquet du mât réglées avec peu de mou. Les haubans sont clairs et ne risquent pas de se coincer dans une main courante ou dans un winch, le pont est dégagé.

L'étai est rallongé par un bras de spi qui passe dans le diabolo de mouillage puis renvoyé au cockpit

au travers d'un coinceur puis sur winch

Il n'y a plus qu'à  pousser le mât vers l'avant en avançant vers l'étrave tout en tirant sur le bras de spi. Il faudra à  un moment monter sur le capot pour terminer le mâtage.

Ci dessous le mât en équilibre, simplement retenu par le bras de spi au coinceur.

Une fois le mât vertical il ne reste plus qu'à  aller en proue fixer l'étai puis tendre un peu les ridoirs.
Comme vous voyez, pas de chèvre, pas de jumelles. J'ai également utilisé cette technique bateau au mouillage pour intervenir sur le réa de GV en haut de mât.


yema 30 Juil 2016


la maîtrise la technique est impressionnante, en ce qu'elle nécessite une précision et une attention soutenues, surtout en prenant le temps de réaliser des photographies !
Je ne peux donc que t'adresser des félicitations sincères et admiratives, ayant pour ma part éprouvé des difficultés à  mâter à  deux, il est vrai avec quelqu'un qui ignorait tout de la destination des haubans, des galhaubans et autres bouts.
Ceci étant, si tu barres comme tu mâtes, tu ne dois pas ètre facile à  suivre et encore plus à  rattraper.
En tous les cas, bonne saison : profites-en bien.
Amicalement.
Yema.


yema 30 Juil 2016


PS : ce post sur le mâtage permet de constater également l'excellente tenue de ton navire, ce dont je ne peux que te féliciter.
Amicalement.
Yema


milo 02 Aout 2016


Je te remercie de tes commentaires, quelques années de pratique me permettent de réaliser à  présent ces opérations rapidement et en sécurité. Pour la partie pilotage je n'ai jamais régaté, tu aurais sans doute beaucoup à  m'apprendre <img src="../www.surlatoile.com/smileys/repository/Cligne/b_wink.gif" alt="Cligne" border="0" />
Concernant l' état de Maïtaï j' ai un chantier en prévision pour la fin de saison. Cette année, la dérive refuse de descendre. Je ferai sans, grace à  la forme de carène cela n'empèche pas de naviguer. Je vais devoir la déposer et retirer le lest métallique des fonds qui doit ètre oxydé, élargir le passage du puits avec des martyrs en bois pour qu'il retrouve sa forme puis couler du plomb pour reconstituer le lest. La dérive sera remontée après galvanisation.


gav 02 Aout 2016


Bonjour,
Très très instructif ! Merci pour ce très bon tuto. A coup sûr que je vais m'en inspirer ...
Une petite question : comment faites-vous pour conserver tendues les drisses qui servent de haubans ?


milo 03 Aout 2016


Les drisses sont moderement tendues et fixées aux taquets du mat par des noeuds de taquet classiques


yema 04 Aout 2016


Bonsoir Milo,
Connaissance prise de ta réponse, selon laquelle : "Cette année, la dérive refuse de descendre. Je ferai sans, grace à  la forme de carène cela n'empèche pas de naviguer. " j'avoue ètre un peu étonné.
En effet, lorsque j'ai pris possession du start, je n'avais pas été attentif à  la différence du profil de quille par rapport à  mes anciens bateaux, tous deux dériveurs lestés (kelt 620 et jouets 760) : c'est ainsi que j'avais essayé, sous pilote automatique, d'amener le bateau face au vent, pour pouvoir hisser la grand-voile semi-latée avec la dérive relevée.
N'y étant pas parvenu, j'avais tout d'abord suspecté le montage du pilote automatique, avant de découvrir que la cause provenait de l'insuffisance du plan de dérive, le mal ayant été réparé par la descente, mème partielle, de cette dérive, ce qui m'avait rappelé mon premier habitable, à  savoir un Kelt 550, dériveur intégral, parfaitement ingouvernable, dérive haute, surtout en cas de vent.
Comment vas-tu en conséquence pouvoir faire remonter ton bateau ton bateau au près, sans dérive ?
la forme de carène me paraît personnellement largement insuffisante.
Quel est ton avis sur ce point ?
Merci d'avance de ta réponse.
Bien amicalement.
Yema.


milo 04 Aout 2016


L'amorce de quille constitue un plan anti dérive certe non suffisant pour les allures de près serré mais assez important pour les autres. Je devrai m' en contenter, le bateau est au mouillage sur une zone a echouage il faut donc qu'elle puisse etre manoeuvrée pour eviter la casse a basse mer et je n' ai pas les moyens de debloquer la derive. Si toutefois j'y parvenais, il est à  parier que je sois obligé de renouveler l'operation a chaque navigation le pincement etant assez important.


stefauvent 04 Aout 2016


Bonjour Milo
J'ai eu aussi la dérive qui bloquait en position haute sur mon Start 6.
Je l'ai poncé l'hiver dernier et depuis ca ne coince plus. Mais j'en avais profité pour percer un petit trou (diam 3) sur la partie basse de la dérive et j'ai fait passé une petit boucle de quelque centimètres
Comme ca , j'ai la possibilité de tirer la dérive par le bas en tirant sur cette boucle
Bien sur il faut faire ca soit quand on a de l eau sous le bateau.
On peut imaginer aussi une poulie accrochée en bas d'un corps-mort avec un bout qu'on tirerait du bateau ,qui passerait dans la poulie puis qui remonterait à  la boucle dans la dérive, de façon à  exercer une traction descendant sur la dérive
J'essaierai de faire un croquis
Bonne navigation tout de mème


milo 05 Aout 2016


Merci Stefauvent. J'ai deja utilise cette technique de poulie fixée au corps mort pour débloquer la derive coincée par un caillou. J'avais passé une sangle autour de l'arrière de la derive.
Ma crainte est de ne pas pouvoir la remonter ensuite assez pour pouvoir placer la butée haute. J'ai deja eu quelques mesaventures avec ce type de defaut et ne souhaite pas revivre cette galère Crying or Very sad
La devive a ete amincie de 1 mm il y a quelques années, ca ne semble pas ètre une solution pérenne


romain 19 Aout 2016


Bonjour,
Peut-ètre un peu tard sur le sujet ... mais si ma dérive restait coincée, j'ai découvert que c'était le tambour d'enroulement qui ne tournait plus ! J'ai (temporairement ?) échappé à  la dérive coincée dans le puits .....


start6valence 26 Aout 2016


Bonsoir,
La méthode de matage de Milo peut ètre encore améliorée, c'est la méthode Henri vidéo sur le site des Edel et sur Youtube.
Méthode super sécurisée, matage possible sur l'eau, mème avec du clapot. Haubans provisoires toujours en tension, donc mat bien tenu.
Je l'utilisé pour un mat de 9m.
Merci Milo d'animer régulièrement ce forum


Mandrake 14 Sep 2016


Merci Milo pour ce tuto fort instructif.
Je vais devoir démâter d'ici la fin de l'année et donc je regarde cela de près.
Quelle est la longueur de ton support de mat posé sur les femelots du safran ?
Est ce que sur le Start 6 le pied de mat est sécurisé par une goupille qui traverse celui ci ou bien est ce juste un cran qui s'encastre sur la goupille ?


milo 14 Sep 2016


Mon mât et sa semelle ont été remplacés par du Z SPARS, il y a effectivement un axe + goupille qu'on distingue sur une des photos.
Sur mon ancien mât d'origine l'articulation n'était pas verrouillée, une rainure dans le pied de mât venait coiffer un axe.
dans ce cas le mâtage était fait à  2 et je maintenais le pied de mât en pression sur la semelle avec des liens bout de 4 et l'équipier maintenait l'appui jusqu'à  ce que l'angle du mât soit suffisant.


milo 13 Sep 2017


Petit moment de frayeur cet été au matage, un des mousquetons rapide d'une des drisse qui sert à  haubaner le mât s'est ouvert alors que le mât avait déjà  un angle d'au moins 50°, il n'était donc plus maintenu latéralement. Heureusement que je mâte toujours face au vent, il y aurait pu y avoir des dégâts. Personne pour m'aider dans le secteur, j'ai donc dû gérer seul... J'ai bloqué le bout de relevage pour maintenir le mât levé et me suis précipité sur la drisse/hauban pour la tirer latéralement. J'ai réussi après quelques minutes de stress à  engager à  nouveau le mousqueton rapide dans la base de chandelier et l'ai verrouillé pour poursuivre ensuite le matage.
En fin de saison, au démâtage, j'ai complété mon système en assurant les fixations avec des bouts qui sont liés aux drisses et qui viennent se fixer au pied des chandeliers, si le mousqueton s'ouvre à  nouveau le mât restera maintenu par le bout.


stefauvent 15 Sep 2017


Quand je dois mater ou demater en solo j utilise un treuil electrique qui s accroche sur la boule de remorquage de ma voiture.j accroche le cable du treuil sur le bas de l etai.
Ce treuil se commande avec une petite telecommande sans fil.Pendant la montee ou descente du mat je reste au pied du mat pour guider lateralement.
Ce treuil coutait envron 120€ sur internet il y a 3 ans
Il faut un treuil commandable en montee et en descente


milo 15 Sep 2017


Bonne idée ce treuil télécommandé !


yema 16 Sep 2017


Serait-il possible d'avoir des photographies du treuil installé sur la boule attache remorque de la voiture ?
L'idée paraît indéniablement astucieuse et pertinente.
Merci d'avance.
Yema.


stefauvent 17 Sep 2017


Le bateau n etant pas à  mon domicile pour le moment , je ne peux pas malheureuselent pas faire de photos de cette installation.
Mais avec les photos du treuil et une petite explication,ca devrait quand meme eclairer sur cette procedure.







Pour mater en solo:
On verifie que tout est clair au niveau des haubans, etai pied de mat et que les haubans ne vont pas se coincer dans un winch ou autre pendant la montee. On verifie qu on est ok en  tete de mat( girouette,signalisation rouge pour le transport enlevee...)
Au depart le mat est posé  sur le bateau avec une croix en bois au niveau du tableau arriere et le pied de mat mis en position dans son logement.
La croix doit etre solidement amarré au bateau et la croix suffisament haute pour que au depart de la manoeuvre, le mat fasse un angle minimun de 20° par rapport a l'horizontale.Il faut aussi que le V superieur de la croix soit assez large et haut pour que, lors du dematage, le mat ne retombe pas a l exerieur du V de la croix.Faire aussi attention a ce que les bouts qui partent du haut du mat ne se coincent pas dans la croix.
Le cable du treuil est d abord deroulé sur 6-7 metre.L'extremite du cable du treuil est fixé sur le bas de l etai, dans mon cas j ai un genois a mousqueton.On peut aussi fixer ce cable sur la drisse de spi en sortie superieure du mat.
Il faut aussi que la boule de la voiture soit dans l alignement
de l axe du bateau, pour que le treuil tire bien dans l'axe.
Il y a aussi le pb du balcon avant.
Option 1( cable treuil au dessous du balcon):
Quand le treuil va tirer et le cable du treuil en tension,il ne faut pas qu'il souleve le balcon au fur et a mesure que le mat monte.Pour eviter cela,il faut que le treuil soit positionné suffisamment  pres  de l avant du bateau.
Option 2(cable treuil au dessus du balcon):
Quand le treuil va tirer et le cable du treuil en tension,il ne faut pas qu'il appuie sur le balcon au fur et a mesure que le mat monte.Pour eviter cela,il faut que le treuil soit positionné suffisamment  loin de l avant du bateau.
L avantage de la methode 2, c'est qu on peut voir ce qui se passe au niveau du  treuil. Par contre ca necessite de derouler plus de cable de treuil.J utilise la methode1)
Avec l experience, je considere que le treuil fonctionne bien en solo, mais il vaut mieux tout de meme, bien repeter la procedure treuil avec une deuxieme personne de disponible si tout ne se passe pas comme prevu.


yema 24 Sep 2017


Merci pour tes explications, succédant à  celles de Milo, rendant effectivement possible le mâtage en solo, sans grand risque majeur.
Toutefois, tu insistes avec juste raison sur la nécessité de positionner le treuil dans l'axe du mât : au vu de la photographie faisant apparaître l'installation du treuil, ce dernier, lorsqu'il est en tension, ne manifeste-t-il pas une velléité d'indépendance peu compatible avec le respect de l'axe du mât… ?
En effet, à  l'oeil, il semble ètre simplement posé sur le caisson en plastique, sans retenue latérale : m'abuse-je ?
Merci donc de ton retour d'expérience.
Amicalement.
Yema.

milo 25 Sep 2017


je pense que si le véhicule sur lequel le treuil est attaché est suffisamment éloigné du bateau et qu'il est bien dans l'axe de la remorque c'est OK



Mandrake
Mandrake
Admin

Messages : 162
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 57
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://start6-bahia.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum